VOUS AVEZ OUBLIÉ VOS IDENTIFIANTS ?

AÉRATION DU SOL

AÉRATION DU SOL

L’aération consiste à faire des trous à la grandeur de la surface d’une pelouse, et ce, à l’aide d’un appareil motorisé qui fait ressortir de petites carottes de terre de 1 cm ou 3/8" de diamètre par environ 4 cm ou 1/2" de long.

POURQUOI FERTISOL RECOMMANDE L’AÉRATION ?

Pour palier aux conditons atmosphériques. Des précipitations excessives suivies d’une période plus sèche, entraînent une compaction des sols à forte teneur en limon ou argile. Une croûte imperméable se forme parfois en surface et cette situation peut entraîner une formation de mousse et même une accumulation de chaume en surface. Les sols très compacts provoquent petit à petit, une situation d’anaérobie (manque d’oxygène), et une application d’engrais ou de pesticide ne donnera pas les résultats escomptés, puisque de telles conditions feront en sorte que l’engrais sera moins disponible pour les racines et certains pesticides seront désactivés. L’aération a pour but de briser cette couche compacte dans la zone des racines, et du même coup, d’oxygéner le sol pour permettre un épanouissement de ces dernières. Elle encourage l’activité des micro-organismes du sol qui accélèrent le processus de décomposition de certains éléments fertilisants, les rendant ainsi sous une forme assimilable par la plante.

LES AVANTAGES DE L’AÉRATION DU SOL FERTISOL PLUS

En plus de réduire la compaction d’un sol, l’aération :

  • Diminue la compaction du sol et en améliore la structure;
  • Augmente les échanges d’oxygène et des autres gaz entre le sol et l’atmosphère;
  • Accroît l’absorption de l’eau et en réduit le lessivage en augmentant son infiltration et sa rétention dans le sol;
  • Aide à une meilleure absorption des éléments nutritifs par les plantes;
  • Favorise l’enracinement du gazon;
  • Diminue le stress durant les périodes de chaleur;
  • Encourage la décomposition du chaume.

DÉSAVANTAGE MININE DE L’AÉRATION DU SOL

Le seul petit désavantage si ont peut dire, n’est qu’esthétique et de courte durée et ce sont les petites carottes qui restent quelque semaines sur la pelouse. L’aération est encore peu connue au Québec et conséquemment utilisée de façon très sporadique sur nos pelouses. C’est un peu malheureux, car il est indéniable que cette pratique culturale, quoi que très simple, peut améliorer les résultats de l’engrais et des pesticides tout en ravivant la micro-faune qui est essentielle au bon équilibre d’un sol.

PÉRIODE IDÉALE POUR AÉRER

On peut penser que si l’aération est si bénéfique à une pelouse, on peut la pratiquer à presque n’importe quel temps de l’année, en excluant bien sûr l’hiver. Mais il faut faire attention. Si une aération coïncide avec une sécheresse au mois de juillet, le sol étant plus aéré en surface, il aura tendance à se dessécher plus rapidement et le gazon jaunira. Normalement, on parle du printemps et du début de l’automne comme étant les deux périodes les plus propices à l’aération.

LES PRÉCAUTIONS DU SPÉCIALISTE

Attention ne jamais aérer les parties nouvellement ensemencées, nouvellement tourbées et les talus très abrupts. Faire très attention à la base des arbres. Idéalement, laissez 2 pieds autour des arbres.

Faire à ces périodes

MAI À JUIN & SEPT. À OCT.

HAUT